Imprimer cette page Imprimer cette page

Hospitalisation A Domicile (HAD)

Caractéristiques de l'hospitalisation à domicile (HAD)
L'hospitalisation à domicile est une structure de soins alternative à l'hospitalisation. Elle permet d'assurer au domicile du patient des soins médicaux et paramédicaux importants, pour une période limitée mais renouvelable en fonction de l'évolution de son état de santé.
Elle a pour finalité d'éviter ou de raccourcir une hospitalisation en établissement.
Depuis le 25 février 2007, l'hospitalisation à domicile est autorisée dans les établissements d'hébergement pour personnes âgées (EHPA ou maison de retraite), sous conditions et sous réserve de la conclusion d'une convention préalablement à toute intervention, signée par le directeur de l'HAD et celui de l'EHPA.

Pathologies concernées
Les domaines de la santé susceptibles d'être pris en charge dans ce type de structure sont de plus en plus ouverts : cancérologie, orthopédie, périnatalité, neurologie, gériatrie, cardiologie, psychiatrie, par exemple.
Pour les résidents d'un EHPA, les conditions de prise en charge sont fixées par arrêté.

Conditions générales d'admission dans un service d'hospitalisation à domicile
. le patient est hospitalisé et le médecin estime que les soins peuvent être poursuivis chez lui,
. ou le médecin juge que l'état du malade n'exige pas un séjour à l'hôpital,
. les conditions de logement du malade le permettent,
. le patient et sa famille sont d'accord.

Conditions administratives
le patient réside dans une zone géographique couverte par une structure d'hospitalisation à domicile, cette structure dispose d'un nombre de lits suffisant pour l'accueillir.

Décision d'admission
La décision d'admission appartient au responsable de la structure d'hospitalisation à domicile, après avis du médecin coordonnateur.
Après la décision d'admission, le patient doit :
notifier par écrit son accord,
obtenir de sa caisse d'assurance maladie l'accord de prise en charge.

Prise en charge
Les conditions de prise en charge par l'assurance maladie sont identiques à celle appliquées à l'hôpital, à l'exception du forfait hospitalier qui n'est pas facturé.

Pour toute information, il convient de s'adresser :
. au médecin traitant,
. ou à l'infirmière de coordination où la personne est hospitalisée.

Les HAD du Territoire

SANTELYS
351 rue Ambroise Paré
59120 Loos
03 20 96 68 68

Générimed
35 rue Denis Papin
59650 Villeneuve d’Ascq
03 20 65 93 00

HAD Anaïs (HPM)
34 rue Saint Jean
59100 Roubaix
03 20 11 50 11

EKIP Santé
221/ter rue de Lannoy
59100 Roubaix
09 82 41 73 55

HOPIDOM HAD CHRU Lille
USN 1er étage
Rue du Professeur Laguesse
59037 Lille Cedex
03 20 44 59 55

HAD Synergie
GHICL

Rue du Grand But
BP 249
59462 Lomme Cedex
03 20 22 52 71

Conditions générales d’admission dans un service d’hospitalisation à domicile :
. le patient est hospitalisé et le médecin estime que les soins peuvent être poursuivis chez lui,
. ou le médecin juge que l'état du malade n'exige pas un séjour à l'hôpital,
. les conditions de logement du malade le permettent,
. le patient et sa famille sont d'accord.

Conditions administratives :
le patient réside dans une zone géographique couverte par une structure d'hospitalisation à domicile,
cette structure dispose d'un nombre de lits suffisant pour l'accueillir.

Décision d’admission
La décision d'admission appartient au responsable de la structure d'hospitalisation à domicile, après avis du médecin coordonnateur.
Après la décision d'admission, le patient doit :
notifier par écrit son accord,
obtenir de sa caisse d'assurance maladie l'accord de prise en charge.

Prise en charge
Les conditions de prise en charge par l'assurance maladie sont identiques à celle appliquées à l'hôpital, à l'exception du forfait hospitalier qui n'est pas facturé.
Lorsque, à titre exceptionnel, une HAD est organisée dans un établissement d'hébergement pour personnes âgées médicalisé, la convention conclue entre les deux structures précise la complémentarité des interventions. La tarification des soins de l'HAD est alors minorée suivant un taux fixé annuellement par arrêté (13 % depuis 2007).

Pour toute information, il convient de s’adresser :
au médecin traitant,
ou à l'infirmière de coordination où la personne est hospitalisée


Page précédente : SSIAD
Page suivante : Prévoir une hospitalisation