Imprimer cette page Imprimer cette page

Soins palliatifs

LES SOINS PALLIATIFS


Qu’appelle-t-on les soins palliatifs ?

Les soins palliatifs sont des soins actifs délivrés dans une approche globale de la personne atteinte d'une maladie grave, évolutive ou terminale. L’objectif des soins palliatifs est de soulager les douleurs physiques et les autres symptômes, mais aussi de prendre en compte la souffrance psychologique, sociale et spirituelle.

Se faire soigner à l’hôpital

Selon le souhait du patient et la capacité de l’entourage, la prise en charge en soins palliatifs s’effectue en institution ou au domicile et lieu de vie (maison de retraite, long séjour). Une coordination s’opère entre les différents modes de prises en charge. Il existe trois types de structures de soins palliatifs pour accueillir les patients en institution :

Les Unités de Soins Palliatifs (USP) sont des structures d’hospitalisation d’environ 10 lits accueillant pour une durée limitée les patients en soins palliatifs. Les USP sont constituées de lits totalement dédiés à la pratique des soins palliatifs et de l’accompagnement. Elles réservent leur capacité d’admission aux situations les plus complexes et/ou les plus difficiles. Elles assurent ainsi une triple mission de soins, d’enseignement et de recherche.

Les équipes mobiles de Soins Palliatifs (EMSP) ont pour mission d’apporter une aide, un soutien, une écoute active, des conseils aux soignants qui prennent en charge des patients en fin de vie dans d’autres services. La mission des EMSP concerne : la prise en charge globale du patient et de son entourage familial, la prise en charge de la douleur et des autres symptômes, l’accompagnement psychologique et psychosocial, le rapprochement, le retour et le maintien à domicile, la sensibilisation aux soins palliatifs et à la réflexion éthique.

Les lits identifiés en soins palliatifs (officiellement appelés prise en charge identifiée de malades en soins palliatifs hors USP) sont des lits situés au sein d’un service d’hospitalisation. Ils permettent une ouverture et un lien entre le domicile et les établissements, par exemple dans le cadre d’un réseau de santé (soins palliatifs, cancérologie). Ces lits permettent, par exemple, d’assurer un repli des patients du domicile.

Se faire soigner à domicile

Le maintien au domicile d’un patient en soins palliatifs requiert :

La disponibilité d’une équipe de proximité composée de professionnels : médecin traitant, infirmier(e), kinésithérapeute, orthophoniste, auxiliaires de vie, etc.
La capacité de l’entourage d’assurer ce maintien.
La coordination des professionnels du domicile autour de la personne malade ainsi que l’expertise médicale (évaluation de la douleur ou des symptômes) par une équipe consultant en soins palliatifs.
L’expertise sociale et l’accompagnement psychologique si nécessaire.
La mise en lien avec les associations de bénévoles d’accompagnement

Deux types de dispositifs permettent cette prise en charge :

Les services d'Hospitalisation à domicile dépendent d'une structure hospitalière. Ils permettent avec la participation des professionnels libéraux du patient de maintenir à domicile ceux qui le désirent.
Les réseaux de soins palliatifs coordonnent l'ensemble des autres structures afin de maintenir le lien entre tous les professionnels qui ont pris en charge le patient. Le réseau participe activement au maintien à domicile des malades qui le désirent dans les meilleures conditions.

L’action des bénévoles d’accompagnement

Une des particularités du travail en soins palliatifs est l’importance des bénévoles. On compte de nombreuses associations en France, dont les deux tiers sont regroupées au sein de l’UNASP (Union Nationale des Associations pour le développement de Soins Palliatifs) ou de la fédération JALMALV (Jusqu'A La Mort Accompagner La Vie).

Ce qui fonde le bénévolat est avant tout une dimension relationnelle. Le bénévole est là, présent, disponible, pour écouter, parfois pour briser la solitude de celui ou celle qui fait face à la maladie et à la mort. Il ne remplace pas les soignants ni les proches de la personne malade. L'accompagnant est un témoin, un être humain qui exprime simplement sa solidarité avec un autre être humain, dans le respect des différences et du désir de celui qu’il accompagne.

Grâce à des formations et des groupes de parole, le travail d’écoute est au centre de l’engagement des bénévoles d’accompagnement.

Les coordonnées utiles :

Association de bénévoles :

Association Shenandoah

Centre Hospitalier Gustave Dron
135, rue du Président Coty
59200 TOURCOING
03 20 69 49 49

CHOISIR L'ESPOIR

73 rue Gaston Baratte
59493 VILLENEUVE D'ASCQ
03 20 64 04 99
03 20 64 05 02
mardi et jeudi 9h-18h et mercredi 9h-12h

0 811 020 300 :
une ligne à destination du grand public et des professionnels pour accompagner la fin de vie (prix d'un appel local).

JALMALV AVEC ROUBAIX

29 rue des Fabricants
59100 Roubaix
?03 20 66 92 92
DOMUS
Gérée par le Réseau Diamant (coordonnées ci-dessous)

Hospitalisation à Domicile
SANTELYS
351 rue Ambroise Paré
59120 LOOS
03 20 96 68 68
03 20 96 68 60

Générimed
35 rue Denis Papin
59650 Villeneuve d’Ascq
03 20 65 93 00

HAD Lille Septentrion

1 quai du Havre
59200 Tourcoing
03 20 11 50 11

Réseau :

Réseau ROSALIE (que sur Marcq-en-Baroeul)
Rue du grand but
59160 Lomme
?03 20 22 38 92
03 20 28 38 99
rosalie@ghicl.net

Réseau Santé Diamant
15 rue de la Bienfaisance
59200 Tourcoing
03 20 74 14 72
03 20 70 74 87

 

 

Document de l'INPES : http://www.clic-clelia.com/uploads/soins%20palliatifs_inpes_2009.pdf




Page précédente : Maltraitance
Page suivante : Recherche de Structures d'Aide à Domicile